L’interview gourmande d’Arnaud Assoumani – Be You Be Sport
Home > Lifestyle > Gourmandises > L’interview gourmande d’Arnaud Assoumani

L’interview gourmande d’Arnaud Assoumani

Médaillé d’Or aux Jeux Paralympiques de Pékin en saut en longueur et d’argent à Londres en 2012, Arnaud Assoumani débute sa saison estival demain au Stade Charléty à Paris pour les championnats de France handisport. Ses journées sont rythmées par un entrainement intense et exigeant physiquement, avant d’avoir plus de repos et d’apporter plus de fraicheur pour les compétitions à venir. Entre deux séances, il nous livre ses adresses gourmandes.

Quelle est votre petite douceur préférée ?
Le khao niao mamuang, c’est un dessert thaïlandais que j’adore et qui est tout simple. Il s’agit de riz gluant au lait de coco et mangue. C’est tout simple mais tellement bon !

Quel plat vous replonge dans de délicieux souvenir d’enfant ?
Je pense que le croissant beurre salé jambon fromage fondu fait au four, que je faisais avec ma mère, me rappelle pas mal mon enfance, surtout que j’en ai plu jamais re mangé depuis ! C’était délicieux, la texture un peu croustillante, l’odeur du croissant chaud et le fromage qui coulait sur le coté.

Le pilaou également, qui est un plat traditionnel comorien à base de poulet, de riz et de multiple épices cuisiné pendant des heures. Je me souviens que j’adorais le fond de la marmite car c’était un peu caramélisé. C’est un plat aux saveurs uniques, qui me redonne le sourire aujourd’hui dès que j’en mange !

Je me considère moi-même spécialiste des salades !

Êtes-vous plutôt… côte de bœuf ou salade de quinoa?
J’adore les salades, je dirais donc ça dépend de ce que l’on met dedans et surtout de la sauce ! Je suis assez exigeant en salade, vue que je me considère moi-même spécialiste des salades ! Je partirais donc plutôt sur une bonne côte de boeuf pour ne pas prendre de risque.

Street-food ou nappe blanche?
Lorsque je sors pour déjeuner ou diner, j’aime prendre mon temps, apprécier mon repas et simplement passer un bon moment avec les personnes avec que je suis, donc définitivement nappe blanche. Profiter et pouvoir rester au restaurant pendant des heures c’est quelque chose que l’on a en France et dans plusieurs pays en Europe à la différence des américains. 😉 (NB : Arnaud s’entraîne à San Diego)

Quelle est votre adresse préférée pour un déjeuner entre ami(e)s ?
Le funambule ou le bidule en terrasse dans le 12ème sont vraiment cool pour déjeuner entre amis. Autrement le café place verte à Oberkampf est très sympa aussi, à découvrir en terrasse évidemment !

Votre dernier resto… avant la fin du monde?
Un restaurant et une cuisine que je n’ai jamais goûté, un 3 étoiles breton (car j’adore les galettes bretonnes) avec ma mère, si ça existe ? Ce sera l’occasion de se régaler et de tester toute la carte !

Avec qui aimerais-tu partager un repas ?
J’aurais aimé partager un déjeuner avec Steeve Jobs s’il était encore là. J’aurais eu des milliers de questions à lui poser, sur sa vision de la vie, sa philosophie, et sur ses idées et leurs réalisations … Autrement, un déjeuner avec les Daft Punk, s’ils parlent me convient ou bien un diner avec Leila Bekthi. J’ai toujours été fasciné par le travail des acteurs, nous aurions beaucoup de sujets de discussion à aborder. Je la trouve charmante, l’invitation est lancée !

Un étranger est en vacances à Paris, quelle adresse gourmande doit-il absolument tester ?
Il faut qu’il aille absolument à St Paul chez Georges Larnicol rue de rivoli, gouter les chocolats, les meringues et surtout les kouignettes (petit kouign amann) à différents parfums dont le fameux caramel au beurre salé!

La gourmandise est-elle un vilain défaut?
C’est bien de penser qu’elle est un défaut autrement on finit obèse ! Disons donc que c’est un vilain défaut qui a ses bons côtés 😉 !

arnaud assoumani

Cela peut vous intéresser
L’interview forme de Muriel Hurtis
L’interview beauté de France Pierron